06

RECHO: subst.masc ; Prononc.: [ʀeʃo]. Ac. 1740: -chaud ou -chaut; dep. 1762: -chaud. Étymol. et Hist. 1. 1549 « ustensile de cuisine servant à tenir des plats au chaud » (Est.); 2. a) 1622 « petit fourneau portatif ».
> Ustensile, appareil de petites dimensions, généralement portatif, alimenté par diverses sources d’énergie, destiné à chauffer, à réchauffer quelque chose.

Une jeune fille dans le plus grand délabrement était accroupie près d’un réchaud, occupée à faire chauffer un peu de bouillon d’herbes (Sénac de Meilhan,Émigré, 1797, p. 1662).Dans le réchaud, les grillades de lard avaient eu le temps de racornir (Guèvremont,Survenant, 1945, p. 156).
Réchaud (de table). Chauffe-plats. Les réchauds, grands et petits, s’alignaient symétriquement, chargés du premier service (Zola,Curée, 1872, p. 339).
Cassolette. Tandis que brûlaient, en des réchauds d’argent, des essences fines (Maupass.,Contes et nouv., t. 1, Soir, 1889, p. 1135).
source